Le rôle de l’aide-soignant à domicile


L'aide-soignant à domicile intervient au domicile de personnes ayant besoin d’un accompagnement ou d’un suivi constant et rapproché. Au service des personnes âgées, malades ou dépendantes, l'aide-soignant travaille sous la responsabilité et l’encadrement d’un(e) infirmier(ère) d’un service de soins à domicile (conformément à l’article R 4311-3 à 4311-5 du Code de la Santé Publique).


Ces services de soins à domicile sont généralement plus connus sous le nom de SSIAD (Services de Soins Infirmiers A Domicile). Il existe des structure de ce type dans toute la France, n’hésitez pas à consulter les annuaires spécialisés en sanitaire et social.


Les tâches de l’aide-soignant sont diverses et font appel à différents domaines de compétences. Outre des compétences humaines et relationnelles, des connaissances en médecine sont nécessaires pour pratiquer cette profession si particulière.


Le domaine relationnel tout d’abord. Très souvent, les personnes âgées sont confrontées à la solitude. Ce phénomène, exacerbé par le rythme de vie actuel que nous avons tous adoptés, touche les personnes de troisième génération de plein fouet. Les membres de la famille d’une personne âgée ne trouvent pas forcément le temps de rendre visite à leurs parents. Pour essayer de combler ce manque, les personnes occupant le poste d’aide-soignant  se doivent d’être à l’écoute des personnes âgées, voire même établir une relation de confiance. Loin de prendre la place de la famille, l’aide-soignant doit endosser le rôle de confident et savoir repérer lorsque quelque chose ne va pas chez le patient.


La notion de respect est également importante. Ne pas modifier les habitudes de ces personnes fragiles pour leur permettre de garder leurs repères est essentiel. Les aides-soignants veillent au bon fonctionnement et au bon déroulement de la vie de leurs patients. En effet, leur rôle est d’accompagner la personne dans un processus de maintien à domicile, et non de modifier des comportements rassurants ancrés depuis plusieurs années. S’occuper des formalités administratives peut faire partie des tâches qui incombent au personnel accompagnant.


Comme son nom l’indique, l’aide-soignant doit s’occuper de tout ce qui concerne la surveillance des fonctions vitales du patient. Au quotidien, cela va passer par des vérifications régulières des constantes vitales : fréquence cardiaque et respiratoire…


Les actes de la vie quotidienne sont dirigés, orientés ou pratiqués par l’aide-soignant. Toilette (douche, rasage…), habillage et déshabillage, mise en place des repas, autant de missions prises en charge par le personnel au service du patient.


Qui dit soins dit encadrement médical. Disposant de connaissances médicales, l’aide-soignant a aussi pour mission de contrôler l’état physique et mental du patient. Il est important d’étudier l’évolution de la personne âgée pour contrôler au mieux ses besoins. Surveiller l’évolution du poids et de la température, aider aux traitements divers et à la prise de médicaments font partie du travail de l’aide-soignant à domicile. Ce dernier tient à jour les dossiers de soins et fait des rapports sur l’état des patients, ce qui constitue une autre compétence nécessaire à cette profession complète.


Véritable complément à l’intervention d’un infirmier à domicile, l’aide-soignant à domicile contribue au bien-être des malades dans un rôle d’assistance aux tâches journalières.